La méthode ABA

ABA (Applied Behaviour Analysis) signifie Analyse appliquée du comportement.
L’ABA est une science appliquée, une forme scientifique d’enseignement.
Les autistes nécessitent des apprentissages adaptés à leur besoin via des enseignements stratégiques. Ça ne veut pas dire que l’enseignement « naturel » est à bannir, au contraire, mais qu’il faudra conditionner les apprentissages. Tout devra être organisé et structuré tout en étant le plus naturel possible. Alors qu’un neurotypique apprend naturellement des choses en observant son environnement et les gens qui l’entourent, l’enfant autiste devra être accompagné pour interpréter son univers, c’est-à-dire qu’on devra le conduire à apprendre.

C’est par le biais de renforçateurs que l’on va encourager l’enfant à avoir des comportements appropriés dans les activités de jeux, les apprentissages scolaires, les tâches de la vie courante… pour tous les usages de tous les jours. Primaires dans un premier temps (gâteau, bonbon…), les renforçateurs deviendront avec le temps secondaires, c’est-à-dire liés à un contact social positif (bravo, félicitations…). Le pairing permettra ce transfert.

Penser qu’un enfant a un comportement inapproprié sans raison est FAUX car l’autiste s’engage dans un comportement qui a du sens pour lui. Même si c’est parfois difficile à comprendre (mais pourquoi fait-il ça ?), il y a toujours une fonction, une explication. Donc quand on a correctement décrit le comportement inadapté, il faut s’intéresser à la fonction du comportement : demande d’attention, demande d’une chose tangible (objet ou activité), échappement (arrêter une action) ou évitement (ne pas faire une action), stéréotypie (autostimulation). Les problèmes de comportement sont en réalité des problèmes de communication. Comprendre pourquoi peut prendre parfois du temps mais c’est le seul moyen de parvenir à corriger les comportements. Aussi, il convient de toujours avoir à l’idée qu’on ne supprime pas un comportement, on le remplace.
Le comportement que l’on va lui enseigner doit correspondre à son niveau de développement que l’on aura au préalable évalué : un mot, un signe, un pictogramme (cf Makaton, PECS).

L’ABA est complexe. L’ABA ne s’improvise pas. Veillez à la formation de l’intervenant.

Lien utile: http://www.abaautisme.org