L’ERGOTHERAPIE

L’ergothérapie se caractérise par l’éducation, la rééducation et la réadaptation par l’activité. C’est par le biais d’ activités de la vie quotidienne (soins personnels, travail et loisirs) et d’autres exercices globaux et analytiques que l’ergothérapeute organise une thérapie visant à améliorer des capacités d’agir et des compétences, ceci individuellement ou en groupe.
S’intéressant à l’adulte, à la personne âgée ou à l’enfant, notamment en secteur de psychiatrie, neurologie, rhumatologie ou en rééducation fonctionnelle, les ergothérapeutes exercent le plus souvent à titre salarié en institution (hôpitaux, centres de rééducation, etc.). Ils peuvent aussi travailler en libéral.
Cette profession se caractérise en outre par des confections d’attelles, des conseils dans les aides techniques et dans l’aménagement du domicile de personnes en situation de handicap.

L’ergothérapeute effectue des prestations de rééducation et de réadaptation, contribuant ainsi au traitement des déficiences et handicaps physiques et psychiques (structures et fonctions selon la CIF). Il peut offrir aux patients un apprentissage pour acquérir une plus grande autonomie en recourant à différentes techniques; il dispense également des conseils à la personne et à son entourage en vue d’une meilleure intégration dans son environnement personnel, professionnel et social.

L’ergothérapeute agit aussi au niveau de la prévention. Il peut intervenir dans les entreprises pour adapter au mieux les postes de travail et pour enseigner les gestes adéquats en lien avec l’activité professionnelle.
Dans le cadre de l’autisme l’intervention d’un ergothérapeute suit les mêmes buts que celle d’un psychomotricien et les moyens d’action se recoupent en partie. On trouve encore peu d’ergothérapeutes en France. (source: http://www.egalited.org/PsychomotErgo.html)